6 thoughts on “Mur 8”

  1. Bonjour M. Delisle,
    simplement pour vous dire que j’ai acheté Louis à la plage et vraiment je le trouve magnifique. Simple mais pas naif, amusant et poétique, votre dernière bd mèa vraiment plu. Je suis un fan anyway avec des bd comme Pyongyan et Chronique Birmanes… et je consulte votre blog à tous les jours.

    Bref, bravo et bonne continuation !

    Question : Vos croquis dans vos carnets, faites-vous une esquisse au plomb préalablement, où c’est directement au feutre ? Elles sont magnifiques aussi… 🙂

    Claude

    1. @Claude. C’est direct au feutre à bille. Ensuite je mets les gris tranquillement chez moi ou au café.

  2. Cette paroi t’obsède, mais crois que je peux le comprendre, est quelque chose irrationnel. Saúdos e apertas, ou comme il est dit en français, salutations et embrassades

  3. Bonjour Guy,

    Superbe ces croquis. Peut-on en savoir plus sur l’album qui devrait suivre ? Quand ? chez qui si c’est décidé ?

    Merci de votre réponse et encore bravo

  4. Guy,
    tous,

    Juste une pensée à Aung San Suu Kyi, aux démocrates birmans et à tout le peuple birman en ces jours difficiles.

    La maison de la Dame, si bien croquée au dos de l’album “Chroniques birmanes” tous volets fermés, ne s’est pas vidée pour la raison qu’on espérait. La prison d’Insein est encore pire demeure.

    Des résidences prisons, des prisons, des murs prisons, … merci de nous les dessiner pour mieux comprendre, mieux expliquer, … la réalité à Jérusalem, à Rangoon, en Chine ou en Corée du Nord.

    Grâce au dessin, grâce à l’humour aussi, grâce à la fiction.
    Si agréable pour le regard, tout n’est pas qu’esthétisme dans votre art, et c’est cela qu’on apprécie.

    Rendez-vous à tous pour un bon “Water Festival” en Birmanie, le jour où la junte sera tombée. Je ne sais pas quand, mais je l’espère, je l’attends, ce jour là!

    En espérant qu’il y aura aussi, toujours, Daw Aung San Suu Kyi, la Dame de Rangoon.

Comments are closed.