Ce que l’on trouve sur le Net

J’ai remis en ligne le blog que j’avais écrit lors de mon séjour à Jérusalem en 2008-2009. Pour une raison mystérieuse, j’avais perdu des images que j’ai dû rechercher dans les tréfonds de mon disque dur.

jeru-blog
le blog de Jérusalem 2008 – 2009

 

Par hasard, je suis tombé sur cette page de Wikimedia intitulée : “Sur les traces de Guy Delisle à Jérusalem“. Ça retrace en photo, un bon nombre d’endroits où je suis passé et que j’ai illustré dans la bande dessinée. Il y a le numéro de la page et même les coordonnées GPS pour ceux qui veulent aller voir ça en satellite.

wikimedia
Wikimedia

5 thoughts on “Ce que l’on trouve sur le Net

  1. Bonjour,
    J’ai lu “Le guide du mauvais père” (on l’ouvre… et on n’a plus envie de le refermer jusqu’à la fin !) et j’aimerais vous poser des questions que vous trouverez peut-être un peu naïves : comment avez-vous procédé ? Quels sont les documents que vous avez envoyés à l’éditeur ? L’avez-vous fait par voie postale ou mail ? Pourquoi cette BD juste en N/B ? Est-ce plus facile à proposer ?
    Je vous pose ces questions indiscrètes (?) car après avoir écrit un roman, j’ai un projet BD mais je ne sais trop comment le présenter, je suis davantage scénariste que dessinatrice… Alors je viens vers vous avec un “help !” 😉
    En espérant votre réponse,
    Cordialement

  2. Je viens de terminer les chroniques de Jérusalem, quelle aventure….
    heureuse de trouver ce blog!! C’était le dernier qu’il me restait à lire de vous…je suis en adoration 🙂
    Merci

  3. Bonjour,
    Je suis très amateur de Bandes-Dessinées (de Gaston à Nononba en passant par Rabaté, Loisel, Sattouf, Spiegelman, Pratt, Larcenet…)
    Je suis français et actuellement pour un an, en famille, à Montréal.
    J’habite dans la maison d’une famille Québecoise (partie un an à Hanoï!), qui a une bédéthèque encore plus fournie que la mienne, et j’ai notamment pu y découvrir Michel Rabagliati et… Guy Delisle, que je n’avais jamais lus!
    Alors je viens d’enchaîner PyongYang, Shenzhen, Chroniques Birmanes et Chroniques de Jerusalem.
    J’ai adoré la simplicité et le dynamisme (les ellipses!), le graphisme, la grande objectivité et bienveillance des propos (j’ai l’impression que c’est très canadien français, cet art du compromis, de la juste remédiation?), et le regard du père “au foyer” dans les deux derniers opus. Situation que je vis un peu ici au Québec, avec l’école qui se termine à 15H, les journées pédagogiques non synchronisées entre collège et primaire, l’école bientôt réquisitionnée le lundi des elections… pas si simple d’organiser ses journées de travail!

    Allez, c’est décidé, j’oubli complètement mon boulot et je commence aujourd’hui mes “Chroniques de Montréal”…
    Bravo et merci pour ces bons moments. En rentrant en France, je me procure vos oeuvres complètes (pas encore dans la Pléïade?).

    Thibaut.

Leave a Reply to Thibaut Cancel reply