L’ultime faire-valoir

Je ne sais pas comment ce livre a atterri dans ma bibliothèque mais je suis l’heureux possesseur d’un album de Smilin’Jack. C’est un petit format,  le texte est à gauche façon roman et sur la page de droite se trouve une illustration avec dans le coin supérieur un flipbook. Il est signé de Zack Mosley et daté de 1941.
Smilin’Jack est un pilote d’avion, un speed pilot, il a une tête à la Clark Gable et aime l’action. A l’aéroport, travaille Downwind, qui est toujours prêt à donner un coup de main à son copain Jack. Downwind est ce qu’on appelle un faire-valoir et il remplit ce rôle comme je n’ai jamais vu auparavant.
Car pour ne pas faire d’ombre à son héros, l’auteur a réussi à représenter Downwind sur la totalité du récit sans jamais dessiner son visage. Sur les 47 apparitions de ce personnage secondaire, on le voit 45 fois de trois-quarts dos et 2 fois de face.


première vue de face


deuxième vue de face

Le mystère sur la réelle identité de Downwind plane depuis 1941 et reste intacte jusqu’à ce jour.

La totalité des 47 apparitions par là.
.

2 thoughts on “L’ultime faire-valoir

Leave a Reply to isabastille Cancel reply