Comme un poulpe dans un garage

J’ai appris cette expression espagnol qui correspondait bien à ma situation durant le XV festival d’Avilès en Asturies (Espagne). Parmi les auteurs invités, j’étais le seul à ne pas faire du comics américain. Ça ne m’a pas empêché de passer un bon moment et de rencontrer quelques auteurs locaux. Notamment Jordi Pastor qui m’a croqué lors d’un repas.

J’ai eu droit également à un petit strip dans une publication dédiée au festival. J’avoue que j’ai pas réussi à comprendre ce que ça raconte mais je trouve ça très mignon.

5 thoughts on “Comme un poulpe dans un garage

  1. La traduction:
    En ce moment à Avilès: Guy Delisle!
    Hé ho! Monsieur Delisle!
    Vous qui écrivez sur les gens opprimés par les dictatures, vous devriez écrire sur nous, qui travaillons pour ce guide… nous sommes censurés si on parle de l’organisation, on ne nous donne même pas un sticker, on nous donne que dalle.. et ce qui est encore pire ce que nous travaillons gratos chaque année!.
    Guy: mais il y a des cons partout!
    Voilààà 🙂

  2. J’ai été en Aviles, par malheur non pour causes agréables, ce pourquoi je n’ai pas pu avoir le plaisir de le connaître, une autre fois sera.
    la strip ne peut pas être plus juste. Saúdos

Leave a Reply to An Cancel reply