coffret de Jérusalem

Noël arrive et les compils de films, de bédés et de recettes de cuisine à base de Nutella s’entassent dans les rayonnages de nos boutiques préférées. Cette année, je participe à l’empilement général, pas avec une compil mais un coffret. Mon éditeur a réuni dans une jolie boîte Chroniques de Jérusalem et une nouveauté : Croquis de Jérusalem où, comme son titre l’explique, on retrouve à peu près tous les croquis que j’ai fait durant mon séjour dans la Terre Sainte. Alléluia !

On peut voir des extraits de ce carnet ici et ici.

17 thoughts on “coffret de Jérusalem

  1. C’est génial!
    Il sera disponible uniquement en français?
    En Italie, en dehors de Chroniques de Jérusalem, vos livres sont trés difficiles (impossible) à trouver!

    1. L ‘éditeur italien réimprimera tous mes albums en 2013. Par contre, je ne crois pas qu’il y aura une version des croquis en italien.
      Ciao

  2. Pas de souci! Je peux voire le dessins aussi en français! ;)
    Quand-tu viendras en Italie la prochaine fois? Où?
    A bientot!

  3. Super nouvelle !
    Je craquerais bien mais j’ai déjà le livre, il faudrait pouvoir acheter le carnet de croquis à part. C’est dommage !

  4. Peu importe le flacon (un peu cher, tout de même), pourvu qu’on ait l’ivresse, non?
    A quand la même chose pour Shenzen (j’ai prêté le mien à un copain qui a aussi vécu en Chine, grosse, très grosse rigolade, on a tout vécu comme vous :O) ou pour les chroniques birmanes?
    Cdlt,
    Nicolas

  5. Arrrrrgh oui comment faire quand on a déjà le livre?
    A part offrir le coffret à quelqu’un et lui voler le carnet?? ;)

  6. Désolé de répéter ce qui a été dit : Je l’ai vu à la Fnac, je voulais juste acheter les croquis, mais impossible. :(

  7. Salutations de l’Uruguay, je vous remercie beaucoup de nous avoir fait voyager avec vous dans vos livres, j’ai adoré Pyongyang, Chroniques birmanes et les Chroniques de Jérusalem.

    Je me réjouis de votre prochain roman graphique, pardonnez la grammaire française est uniquement la faute du traducteur de google.

    Espérons someday’re visite ici à nouveau saluer et embrasser but de l’Uruguay

  8. Delcourt: “Les lecteurs vont acheter l’album et ensuite on va rééditer l’album avec un goodies, les cons vont le racheter”

  9. Delcourt n’a peut-être pas employé tout à fait ces mots-là mais dans le fond, Le zombie a raison. Guy Delisle, et les autres auteurs, pourraient-ils à l’avenir être vigilants et éviter de tremper dans la sauce marketing ? Ou nous prendraient-ils aussi pour des porte-monnaie sur pattes ?

  10. J’y suis allé un peu fort je sais…

    J’y peux rien, ça me fait vraiment suer cette façon de faire…

Leave a Reply