1 thought on “Lausanne

  1. Merci pour l’agréable et intéressante rencontre / discussion samedi, pour moi le point fort du programme de la journée. Il y a un côté un peu narcissique à l’exercice, mais c’est bien finalement ce que le public vient chercher – perso j’ai été comblé !

    C’est aussi avec compassion que j’ai tenté la dédicace plus tard, un peu incrédule devant l’horaire affiché à l’extérieur : Guy Delisle en dédicace de 16h30 à 19h ? Wow ! Les autres n’en font pas la moitié (erreur d’affichage ?). En effet dans la file vers 18h, on nous dit que Guy va s’arrêter, en nous priant avec insistance de partir. Je promets mais reste jusqu’à la table, pour voir le “tâcheron” enchaîner avec bravoure – et talent, sourire,…

    Arrivé mon tour, Guy serait prêt à continuer – pilote automatique ? J’offre l’alternative : encore une, ou fin des hostilités ? A voir comment la plume a soudain brûlé la main de l’artiste, je pense que la pause était méritée 🙂 Ah, la rançon du succès !

    Finalement le plaisir est avant tout dans la (re-)lecture des albums, ainsi que la rencontre de l’auteur. La dédicace, quant à elle, ne serait-elle pas à vrai dire une marque de narcissisme – de la part du lecteur cette fois ?

    Merci de nous offrir ces délicieux regards et lectures !

Leave a Reply